Capsaïcine en cas des problèmes nasaux chroniques

Capsinol spray nasal est efficace en cas de problèmes nasaux chroniques. Les formules vous aident à respirer librement par le nez, elles soulagent en cas de sinus bouchés et de pression dans le front.

Le nez bouché

Le rhume, innocente infection virale du nez et de la gorge, passe habituellement après quelques jours. Pourtant si un rhume vous empêche de dormir car vous ne pouvez plus respirer par le nez, ce simple rhume devient embêtant.

Vous avez le nez bouché suite à un rhume, ou à cause d’une allergie au pollen, poils ou aux acariens ? Capsinol peut vous aider à respirer librement par le nez. Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires la capsaïcine dans notre spray nasal peut soigner le rhume. La capsaïcine n’offre pas de solution définitive pour le problème d’allergie, mais peut soulager les symptômes.

Souffrez-vous d’une rhinite idiopathique, autrement dit une hypersensibilité pour des causes différentes comme la pollution, l’alcool ou le parfum ? Surtout pour ce problème Capsinol peut être une bonne solution. La capsaïcine rend les muqueuses moins sensibles pour les substances qui causent les problèmes. Cet effet d’insensibilité peut durer plusieurs mois, jusqu’à un an.

 

Le nez qui coule / la rhinorrhée antérieure

Avez-vous le nez qui coule de façon ininterrompue ? On appelle cet inconfort une rhinorrhée antérieure en terme médical. La rhinorrhée peut avoir les mêmes origines que le nez bouché : un rhume, chronique ou non. Ou une rhinite vasomotrice, autrement dit une rhinite dont la cause est inconnue et qu’on développe plutôt âgé.

Dans tout les cas les muqueuses nasales produisent trop de mucus. En général cette surproduction est causée par une hyperactivité au niveau des muqueuses. Il est prouvé scientifiquement que le piment, ou précisément la capsaïcine dans le piment, ralentis cette hyperactivité. Ensuite, les muqueuses se remettent à une production de mucus normal.

Les écoulements dans la gorge / la rhinorrhée postérieure

La surproduction de mucus ne sort pas toujours par les narines, souvent le mucus glisse de la cavité nasale dans l’arrière gorge.

Nous parlons d’une rhinorrhée postérieure dans ce cas, ce qui est donc le contraire de la rhinorrhée antérieure.

Les personnes souffrant d’une rhinorrhée postérieure sentent constamment du mucus glisser dans leur gorge, ce qui les oblige a se racler la gorge fréquemment. La quantité de mucus peut même leur donner le sentiment d’étouffer.

Dans le cas d’une rhinorrhée postérieure il est également important d’arrêter la surproduction de mucus. La capsaïcine dans le Capsinol ramène les muqueuses à une production normale.

Pour les personnes souffrant d’un rhinorrhée antérieure ou postérieure à cause d’une rhinite vasomotrice, les effets positifs de la capsaîcine peuvent durer plusieurs mois. recherches scientifique >>

Sinusites

Souffrez-vous d’une pression constante derrière les yeux, dans le front, ou au niveau des oreilles ?
Dès que les voies respiratoires sont contraintes, par une surproduction de mucus par exemple, les bactéries se multiplient vite dans la morve et le flegme. Si les bactéries s’installent ensuite dans les sinus vous risquez d’attraper une sinusite.

De nouveau, la capsaïcine soigne les sinusites grâce à ses propriétés anti-inflammatoires. Des personnes souffrant de sinusites chroniques, à cause des polypes ou d’une inclinaison septum, nous confirment être soulagé eux aussi avec Capsinol.

Addiction aux sprays nasaux

D’avoir une addiction aux sprays nasaux, en France on en entend rarement parler. Pourtant, en Belgique et au Pays Bas il y a des milliers de personnes qui utilisent plusieurs sprays par semaine.
Des personnes qui n’arrivent pas à s’endormir sans prendre plusieurs pulvérisations, et qui ne sortent pas de chez eux sans un spray dans leur poche. La raison ? Dans ses pays les sprays nasaux sont en vente libre.

Pas besoin d’aller chercher une prescription chez le docteur, on y trouve des otrivins ou nasonex dans chaque droguerie et pharmacie ; bref, à chaque coin de rue. Et comme ces sprays sont facilement disponibles on en utilise facilement, et on tombe aussi facilement dans le piège de l’utiliser plus longtemps qu’autorisé.

Dans l’otrivin et d’autres sprays nasaux chimiques se trouve du Xylométazoline ou l’Oxymétazoline. Ces substances puisantes débouchent le nez en une seconde mais n’attaquent pas le problème là ou il faut, bien au contraire.

Le Xylométazoline et l’Oxymétazoline agissent au niveau de la constriction des vaisseaux sanguins dans le nez. Le résultat de l’action de ces produits nocifs : augmentation de l’espace dans la fosse nasale, ce qui permet de respirer plus facilement par le nez. Par contre, la réduction du débit sanguin dans les voies nasales provoque une diminution d’oxygène et des nutriments dans les muqueuses. Cette diminution fait en sorte que l’inflammation dans le nez, la raison pour laquelle on avait commencé à utiliser le spray nasal, guérisse plus lentement ou même pas du tout.

En plus de cette infection prolongé ; les muqueuses s’habituent vite au Xylométazoline et à l’Oxymétazoline. Une fois que ces effets diminuent, les muqueuses rebondissent et rebouchent le nez. Ces deux problèmes ensemble provoquent l’impression chez l’utilisateur que son spray ne fait pas ses effets. Au lieu de l’arrêter après les 5 jours consécutifs autorisés il continue, c’est là ou le cercle vicieux commence…

Capsinol a aidé beaucoup de personnes à se décrocher des sprays nasaux nocifs, grâce à sa qualité anti inflammatoire naturelle (le piment) et le fait qu’on puisse l’utiliser longtemps.

l’expérience de Bianca >>

Nos produits

Note 4.71 sur 5
9,60
Note 4.60 sur 5
9,60
Note 5.00 sur 5
10,45